Le marché du Forex

Le trading du Forex consiste en l’achat d’une monnaie et en la vente simultanée d’une autre monnaie. C’est pour cela que l’on parle de paires de devises Forex, par ex. EUR/USD, EUR/JPY, USD/CHF … Les majeures sont les devises les plus intéressantes pour les investisseurs actifs : USD, JPY, EUR, GBP, CHF, CAD et AUD. Plus de 80% des transactions dans le monde ont lieu sur les paires de devises de ces monnaies.

La valeur relative d’une monnaie d’un pays est fonction des deux facteurs : la politique monetaire de sa banque centrale (le taux d’intérêt) et la conjuncture économique.

En principe la valeur relative d’une monnaie monte si sa banque centrale monte son taux d’intérêt. La valeur relative baissera quand quand la banque centrale coupe le taux d’intérêt.

Fuseaux horaires et volumes

Vous pouvez voir ci-dessous plusieurs périodes, pendant lesquelles le marché Forex dans les différents fuseaux horaires est plus ou moins actif.

Forex

C’est entre 14h00 et 16h30 en heure d’Europe centrale (CET) que le volume du marché Forex est au plus haut.

Important pour Forex traders : les indicateurs des banques centrales

L’objectif principal des banques centrales est la préservation de la stabilité de la valeur de la monnaie et du niveau des prix. Elles ont cependant parfois d’autres buts économiques, tels que la croissance économique ou la conjuncture et la stabilité des taux de change. Dans les états où la monnaie est étalonnée, les banques centrales ont pour tâche de maintenir un cours stable de la monnaie, via des achats et des ventes ciblés. Comme les décisions de ces banques centrales ont souvent une grande influence sur les cours des marchés financiers, il paraît indiqué d’étudier les objectifs des banques centrales les plus importantes de plus près.

La Réserve Fédérale des Etats-Unis (la "Fed")

La réserve fédérale est certainement la banque centrale la plus importante du monde, ne serait-ce que du fait que le dollar américain est impliqué dans plus de 90% des transactions de devises. Les objectifs de la politique monétaire de la Fed sont définis dans le Federal Reverse Act : un niveau d’emploi au plus haut, la stabilité des prix et des taux d’intérêt à long terme réduits. Comme l’emploi constitue l’une des premières priorités de la Fed, ce qui n’est pas le cas pour de nombreuses autres banques centrales, il est logique que le trader prête une grande attention à l’annonce des chiffres du chômage.

Indicateurs majeurs :

• La publication des chiffres de l’indice américain des prix à la consommation ("Consumer Price Index", CPI)

• La publication des chiffres des commandes de biens durables ("Durable Goods Orders") américains

• L’annonce des chiffres provisoires du produit intérieur brut américain ("Gross Domestic Product", GDP)

• La publication du livre beige ("Beige Book") de la réserve fédérale des Etats-Unis

• La publication des chiffres du chômage aux Etats-Unis ("Unemployment Rate")

• La publication du chiffre des ventes du commerce de détail américain ("Retail Sales")

La Banque Centrale Européenne (BCE)

La banque centrale européenne, fondée en 1998, est la banque centrale des états membres de l’union monétaire européenne. Le rôle et les missions de la BCE ont été définis pour la première fois dans le traité de Maastricht de 1992.

Son objectif principal est le soutien de la politique économique commune, sans atteinte à la stabilité des prix. Autrement dit, la BCE veille à ce que les fluctuations de l’euro contre d’autres devises restent limitées.

Indicateurs majeurs :

• La publication des résultats des séances du conseil à la politique monétaire de la banque centrale européenne (BCE)

• L’indice (de confiance) ZEW

• La première publication des chiffres de l’indice allemand des directeurs d’achat du secteur manufacturier

• L’indice allemand IFO du climat des affaires

La Banque d’Angleterre ("Bank of England", BoE)

La Banque d’Angleterre est la banque centrale du Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d’Irlande du Nord, et siège à Londres. Cette institution, fondée en 1694, a longtemps été indépendante, avant d’être nationalisée après la deuxième guerre mondiale. La banque est redevenue indépendante en 1997, et est depuis régulée par la FSA ("Financial Services Authority" - l’autorité britannique de régulation du serveur financier).

Du fait de la décision de ne pas introduire l’euro au Royaume-Uni, la politique monétaire de cette banque est restée flexible. La Banque d’Angleterre remplit toutes les fonctions d’une banque centrale, afin d’assurer la stabilité des prix. Elle soutient la politique économique du gouvernement, et veille également à certains points concernant la croissance et l’emploi (Bank of England Act 1998).

Indicateurs majeurs :

 • Publication du protocole de la Bank of England (BoE) sur les séances du conseil à la politique monétaire (mensuel)

• Publication des chiffres de l’indice britannique des prix à la consummation (CPI)

• Publication du rapport trimestriel sur l‘inflation ("Inflation Report") de la Bank of England (BoE)

• Publication du chiffre des ventes du commerce de détail britannique ("Retail Sales")

• Publication des chiffres de production de l’industrie britannique ("Index of Production, Industrial Output")

• Publication des données du marché de l’emploi britannique ("Labour Market Statistics")

• Publication des chiffres de l’indice CIPS des directeurs d‘achat ("CIPS Purchasing Manager Index, PMI")

La Banque du Japon (BoJ)

La "Nippon Ginko" est la banque centrale japonaise. Elle a été fondée en 1882 par huit sociétés de change et a été réorganisée plusieurs fois depuis. Son rôle principal est l’émission de billets de banque. Le Yen, la monnaie japonaise, a été établie comme nouvelle monnaie unique avec le Shinka-jorei (New Currency Act) de 1871. Auparavant, chaque région avait sa propre monnaie. Le but de la politique monétaire de la banque centrale est la stabilité des prix, et de ce fait la contribution à une croissance saine de l’ensemble de l’économie.

Indicateurs majeurs :

 • Le rapport Tankan (trimestriel): ce rapport mesure la situation actuelle et les prévisions des entreprises pour les trois mois à venir

• La publication des résultats des séances du conseil à la politique monétaire de la banque (mensuel)

• La publication du bilan des paiements courants japonais